Annexe

Contrat entre André Deléage et l'Imprimerie Protat frères en date du 13 août 1940 concernant l'impression de la thèse pour le doctorat ès-lettres intitulée :

"La vie économique et sociale en Bourgogne dans le haut Moyen-Âge"

(présentée à la Faculté des Lettres de l'Université de Paris)
soit 1 volume de texte et 1 volume d'appendices (1474 pages) et 1 volume de 31 cartes.
Présentation : même format et type que les trois premiers volumes des "Annales d'Igé en Mâconnais".
Tirage global : 500 exemplaires.
Répartition :
- 100 ex. à la Faculté.
- 100 ex. à l'Académie de Mâcon avec couverture spéciale T.IV et V des Annales d'Igé. Le V contient les 31 cartes hors commerce.
- 50 ex. pour l'Auteur.( hors commerce)
- 225 ex. pour la vente.(dont les 25 premiers exemplaires pour le compte de Protat frères et les 200 autres ex., dont le prix sera fixé par la suite, devraientt rapporter en gains 60% à l'Auteur et 40% à l'Imprimeur)
Devis : Prix forfaitaire des Ets Protat : 90 000 francs.
Modalités de paiements : A. Deléage verse à la signature du contrat 30 000 francs (inclus le Prix de la Fondation Thiers d'un montant de 5 000 fr.) et 40 000 fr. au 15 septembre 1940. L'Académie de Mâcon verse pour sa part (Cf. donation Grillet) 20 000 fr. dont la moitié de suite et l'autre moitié au début de l'année 1941.

Remarques : En marge sur l'original du contrat, A. Deléage a porté des annotations face à certaines quantités d'exemplaires qui ont été revues :
- les 50 "Auteur" réduit à 25.
- les 225 portés ultérieurement à 250.
- les 200 "à la vente" portés à 225.

source : manuscrits Académie de Mâcon

Imprimerie PROTAT frères à Mâcon (Saône-et-Loire)

 

 

Grande firme qui illustre la tradition des imprimeurs de la Renaissance par la qualité de ses fabrications et une richesse exceptionnelle en caractères spéciaux (grec, arabe, hébreu, russe, copte, syriaque, abyssin, sanscrit, etc…)

 

Vers 1850, Jules et Georges Protat reprennent et réunissent les ateliers de deux anciennes imprimeries : l’une De Jussieu, célèbre par ses almanachs et pour avoir donné le jour au numéro 1 du « Journal de Saône-et-Loire », l’autre Simon Bonard  de souche  traditionnelle (1654-1854).

 

Emile Protat, né à Mâcon en 1883, Maître-Imprimeur, , succède à son père en 1906. Sous son impulsion la Société va s’affirmer dans le monde entier et obtenir la  faveur des Sociétés savantes (Ecole des Chartes, Bibliothèque Nationale, ..) et scientifiques en réalisant des travaux d’impression  d’exécution délicate, difficile ou artistique.

L’une de ses productions la plus achevée reste la réimpression dans les années 1910, du célèbre « Bibliotheca cluniacenois » de 1614 .

 

L’imprimerie Protat  imprime les « Annales d’Igé en Mâconnais » pour le compte de l’Académie de Mâcon en quatre étapes : 1934 (T.I) ; 1936 (T.II) ; 1941 (T.III) ; 1942 (T.IV et V, hors thèse).

 

Emile Protat prend sa retraite au Bois des Grandes Tilles à Prayes en 1954 et meurt dans sa 78ème année en 1961.

Après 132 ans d’activités, l’Imprimerie Protat frères fermera ses portes en 1981.